Le comparateur au service des boulangers

Quel fonctionnement pour un moulin à blé ?

Le minotier est nommé ainsi puisque la farine fine qui était exportée par le meunier était nommée "minot". Autrefois, ce sont les moulins, et notamment les moulins à eau, qui fabriquaient la farine. Aujourd'hui, ce sont principalement les minoteries, des usines à plus grande échelle, qui fabriquent ce produit.

Les moulins à farine

Le moulin à blé utilisait autrefois (certains sont encore en activité en France), des énergies naturelles et proposaient une production totalement artisanale. On retrouvait ainsi des moulins à vent et surtout des moulins à eau. Le moulin à eau est composé de roues qui sont entraînées par la force de l'eau et qui mettent ainsi en action tout le système de fabrication de la farine. Une meule supérieure écrase le grain sur une meule inférieure. C'est à la fin du XVIIIe siècle que les moulins traditionnels commencent, peu à peu, à laisser place à une production plus industrialisée permettant de fabriquer de la farine en volumes beaucoup plus importants. La minoterie industrielle est née avec la création des machines à cylindre capables de produire plus.

minoterie meunier

La minoterie actuelle

Aujourd'hui, si certains boulangers continuent à se fournir en farine dans des petits moulins traditionnels, certains optent pour les minoteries industrielles. Pour fabriquer la farine, le blé est tout d'abord nettoyé de ses impuretés grâce à un nettoyeur magnétique, un séparateur puis un trieur et un épierreur. Le blé est humidifié afin de faciliter la séparation de l'amande et de l'enveloppe. Il doit ensuite être séché avant de subir ce que l'on nomme la mouture. Les grains de blé sont traités par un broyeur à cylindres. Le broyage se fera un certain nombre de fois selon la mouture souhaitée, selon que le boulanger souhaite obtenir une farine complète ou une farine de type T45, plus fine. Un planchister, une machine imposante qui secoue le blé, permet de séparer les différentes parties du grain (cette étape se nomme le blutage) mais aussi les différentes moutures. Enfin, une fois obtenue, la farine est conditionnée en sac et vendue sur place ou transportée jusqu'au client final.

Aujourd'hui, le travail du blé pour obtenir de la farine est naturellement beaucoup plus simple qu'à l'époque. En effet, les meuniers effectuaient plus d'opérations manuelles. Contrairement à certains produits, l'industrialisation de la production de farine n'a pas totalement révolutionné ce produit et sa qualité, c'est la qualité de la mouture et du blé sélectionné qui jouent un rôle crucial.

Sécurité

Vos données
et vos paiements
en ligne sont entièrement
sécurisés

paiement securise

Une question ?

Boulanger ou meunier,
vous souhaitez
en savoir plus
sur ce site ?

contact